Jean Claude Gilmont – Auteur Conférencier

Témoignages

D’Allison Dupont, Fécamp (France) :

C’est avec grand plaisir que je lirai ton second livre ! Je trouve cela génial que tu fasses don de tes mémoires en quelque sorte et que tu puisses transmettre ta façon de penser à travers ton expérience de Vie ! Tu peux être fier de toi et je suis fière de toi, mon Ami.

transparent-divider1

De Christine Lemaire, Mons :

Dans un premier temps, je n’aimais pas trop le  mot « Fragrances » qui pour moi représentait quelque chose d’un peu ronflant, pompeux, pas en concordance avec ce que je connaissais de toi mais ce n’était qu’une mauvaise étiquette sur un mot qui symbolise tout simplement des parfums. Puis j’ai pensé, « cela risque de n’être que de la philosophie, ça risque de me sembler lassant ».  Mais j’avais envie de l’acquérir.  Je te savais proche du bouddhisme, dont je ne connaissais que le coté zen, j’avais envie d’en savoir plus, de découvrir ton mystérieux  parcours, pour moi énigmatique. On connaît un peu des autres, mais si peu,  finalement, et là, tu expliques tout.  J’allais enfin saisir la  signification de « La vie à côté de laquelle nous passons ».  Mon  petit-fils (18 ans) m’a dit Quoi, un livre d’un copain à toi ? Mais c’est terrible, un de mes copains qui écrit un livre, moi j’aimerais beaucoup ! 

transparent-divider1

De Philippe Bonte, Uccle:

J’ai terminé la lecture de ton livre, et il est  vraiment très bien : bien écrit et vivant (et ce l’est d’autant plus quand un  lecteur connaît l’auteur, mais même sans cela, je pense que l’impression serait  identique). Belles leçons de sagesse et de réflexion sur  l’essentiel dans la vie. Non pas théorique, mais en partant du concret de  l’expérience de ta vie. Là où je ressens une certaine limite  à la philosophie que tu décris (ou cela n’est pas encore clair pour moi  …) : comment réussir le « détachement » et l’acceptation (même non  résignée) de l’ici et maintenant alors qu’il y a tant de choses inacceptables dans le monde, le monde en déclin à tout point de vue,  etc. Pourtant, je suis bien d’accord, il est  indispensable pour bien vivre sa propre Vie dans le présent. Et la joie, la  disposition à prendre de façon positive tout ce qui vient en dépendent. Vaste question … Mais n’est-ce pas la plus belle chose que puisse nous offrir un livre : nous faire réfléchir ?

transparent-divider1

De Denis Nerincx qui a été le moteur principal de la concrétisation de mon projet:

Avec une belle écriture, une belle leçon de vie dans cet essai. Plongez dedans avec délectation, et puis de temps en temps, laissez-vous retourner au fil des mots, vous ne perdrez pas votre temps, bien au contraire, vous méditerez un peu, beaucoup, sur le sens de la vie.

transparent-divider1

De Christian Noël, Silly.

Je t’applaudis des 2 mains car c’est un bel effort que celui de surmonter le vertige devant la page blanche… Rien que cela, c’est déjà un défi et tu l’as réussi de la plus belle manière qui soit. Je l’ai lu en 2 fois, c’est dire si j’ai apprécié l’ouvrage dans lequel, j’aimerais l’épingler, je t’ai aussi découvert. Que de choses je ne savais point sur toi, de tes origines à ta préparation pour le « grand saut », ta métamorphose, celle de chenille en papillon. J’ai beaucoup aimé ta plume alerte, facile, enthousiaste. Accessible avec la simplicité en plus et l’humilité en prime!

transparent-divider1

D’Hélène AdinEditions Ysode:

J’ai passé l’essentiel de ma journée entre les mots de « Fragrances de Vie », et j’en garde un sentiment de bien-être, de satisfaction. Non seulement, ton livre est bien écrit, mais le contenu est tout en richesse. Quels beaux moments de partage ! Comme le conseille l’Ami André Harvey dans sa préface, j’ai laissé les fragrances imprégner librement chacune de mes cellules…Merci Jean Claude, y compris pour le message concernant Denis.

transparent-divider1

De Francine Pizzinato, Lens.

Grand merci à toi, Jean Claude. C’est d’une seule traite que j’ai lu ton livre avec beaucoup d’intérêt !Bravo! C’est une guidance pour tes lecteurs. Tu tiens vraiment ton lecteur en haleine même si tu te dévoiles avec pudeur ! Je suis allée à ta rencontre et partage entièrement la plupart de tes idées, c’est un merveilleux témoignage de vie qui réconforte et ouvre la voie vers un meilleur à vivre à chaque instant et pleinement ! Toutes mes félicitations, continue, c’est super !
 transparent-divider1

De De Léon Declercq, La Chaux-de-Fonds (Suisse).

L’âge de la retraite, c’est parfois une renaissance, un départ nouveau, c’est à mes yeux déjà le premier mérite de Jean Claude, ami de longue date qui a opté pour l’écriture, exercice dans lequel il s’en tire plutôt bien ! La lecture est facile et agréable. Jean Claude nous propose de suivre un parcours, certes pas inconnu de tous, mais au fil duquel le lecteur est sans cesse invité à se poser des questions, souvent judicieuses. Se poser des questions, se remettre en question… C’est  un moyen incontournable de rendre notre cheminement plus agréable mais aussi plus riche et sans doute moins chaotique.
transparent-divider1

De Vanessa Vanderpoorten, Soignies (Belgique)

Nous avions des intérêts semblables, côtoyant des conférences sur des sujets qui nous parlaient, mais je n’avais jamais conversé avec Jean Claude…

Un jour, alors que j’étais commerçante, il a poussé la porte. Bonjour me dit-il… Bonjour Monsieur lui répondis-je. Vous ne m’êtes pas étranger, je pense vous avoir déjà croisé à l’une ou l’autre soirée organisée par des  auteurs-conférenciers venus rendre visite aux Sonégiens, lui dis-je. En effet… Voici la trame de notre Amitié se dessinant tout doucement…

Nous avions, à chacune de ses visites, des conversations plus riches les unes que les autres. Quand il partait en voyage, il venait me dire au revoir et dès son retour, il venait me saluer en me disant: bonjour, je suis de retour!

Jean Claude a titillé en moi et éveillé davantage, les valeurs qui me sont chères aujourd’hui mais qui étaient à l’époque, enfouies et sous-développées. Grâce à des moments de partage, aussi bien dans nos échanges d’idées que dans la vie et ses activités, j’ai apprécié sa présence dans la discrétion et le non-jugement. L’écoute oui, le conseil? Très peu pour sa part… d’ailleurs grâce à lui j’ai pris conscience qu’il faut être davantage à l’écoute de soi… qui mieux que soi-même peut savoir ou ressentir et agir en fonction?

Jean Claude est parti vivre en France où je suis allée lui rendre visite.
Jean Claude a partagé de près ou de loin mes épreuves de la vie.
Jean Claude a écrit, je l’ai lu en primeur et ainsi, soutenu dans ce beau projet qui a ensuite vu le jour…
Puis Jean Claude est revenu vivre parmi nous…

Cela fait plus ou moins 8 ans que nous nous connaissons, que nous nous racontons, que nous nous écoutons… La place qu’il occupe dans mon cœur est digne d’un père spirituel. Et, pour ceux qui me connaissent, ils savent la place qu’un père occupe.
Avec toute mon Amitié… grand A! Clin d’œil à ceux qui ont lu son ouvrage et qui savent de quoi je parle…

Vanessa